Les 12 règles d’or pour une traite de qualité

1. Contrôler régulièrement
l'état sanitaire de la mamelle

2. Programmer l’ordre de la traite

3. Tirer les premiers jets avant la traite

4. Nettoyer soigneusement les trayons et l'extrémité des trayons

Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 1  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 2  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 4  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 3

- Étudier régulièrement toutes 
les informations relatives à l’état sanitaire de la mamelle
et à la qualité du lait,
issues des données obtenues
sur l’exploitation,
des tests effectués par les organismes, des cliniques vétérinaires et des tests effectués à la ferme à l’aide du compteur cellulaire DeLaval
(DCC) ou du test des mammites (CMT).

- Créer une base de données pour chaque animal
et pour le troupeau pour pouvoir détecter immédiatement
tout éventuel changement.

- Quels que soient le système de traite ou la taille du troupeau, commencer par traire les génisses, puis les vaches fraîches vêlées avant le reste du troupeau.

- Traire les vaches malades à la fin puis laver et désinfecter l’installation de traite.

- Recueillir les 2-3            premiers jets puis les examiner. Dans les stabulations entravées  et les salles de traite, utiliser un gobelet de contrôle. Nettoyer ensuite le sol de la salle de traite avant de faire entrer le lot de vaches suivant.

- L’extraction des premiers jets permet de déclencher un puissant réflexe d’éjection du lait et de détecter le lait anormal afin de ne pas l’envoyer dans le tank à lait avec le reste du lait.

 - La détection des mammites et la production d’un lait de haute qualité exigent que les vaches aient des trayons propres et secs avant la pose des faisceaux trayeurs. Nettoyer les trayons et l’extrémité des trayons avec des lavettes approuvées. Employer un papier ou une lavette à usage unique pour nettoyer et sécher les trayons, un par animal. En cas d’utilisation de lavettes textiles, vous assurer de les laver et de les sécher soigneusement avant de les utiliser à nouveau.

Ne jamais commencer la traite par le nettoyage des trayons ! Les germes se développant dans le canal du trayon pourraient se propager dans toute la mamelle. Commencer toujours par recueillir les premiers jets avant de nettoyer les trayons

Pendant la traite

5. Contrôler l’installation de traite


6. Poser le faisceau trayeur au bon moment

7. Éviter la surtraite 

8. Optimiser la fin de traite

Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 5
 Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 6  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 7  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 12

- Sélectionner un niveau de vide et un système de pulsation adéquats à l'exploitation laitière. Les définir conformément aux instructions de DeLaval. 

- Toujours vérifier le niveau de vide avant de démarrer la traite.

 

- Poser le faisceau trayeur dans les 60 à 90 secondes qui suivent la préparation des trayons. 

- Éviter les entrées d’air au moment de la pose du faisceau trayeur. 

- Vérifier le bon positionnement du faisceau trayeur de manière à ce qu'il soit parfaitement équilibré à l'avant par rapport à l'arrière et d'un côté par rapport à l'autre et vous assurer qu'il ne vrille pas.

 

- La surtraite est une des causes principales d'hyperkératose de l’extrémité du trayon. Lorsque la mamelle a été vidée, il faut déposer le faisceau trayeur. Ce moment crucial peut être détecté visuellement ou, pour des systèmes équipés de la dépose automatique (ACR), de permettre aux fluxmètres de détecter la chute du débit et de déposer automatiquement le faisceau trayeur. Les systèmes équipés de capteurs de débit de lait offrent une bonne indication visuelle lorsque le niveau de débit bas est atteint.

- Lorsque la traite est terminée, couper l’arrivée du vide manuellement ou automatiquement. Laisser descendre le niveau de vide complètement avant de retirer le faisceau trayeur. NE JAMAIS presser la mamelle et tirer sur les faisceaux trayeurs car de l’air entrerait par l’embouchure du manchon et conduirait à de nouveaux cas de mammites.

 

 

Après la traite

9. Désinfecter les trayons après la traite


10. Nettoyer les équipements de traite immédiatement après la traite

11. Refroidir le lait selon des procédures appropriées

12. Contrôler régulièrement la qualité du lait, les équipements de traite ainsi que les données de la performance de traite

trempage des trayons
 Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 10  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 11  Les 12 règles d’or pour une traite de qualité étape 12

- Le plus rapidement possible après la dépose du faisceau trayeur, désinfecter les trayons avec une solution de trempage approuvée. C’est la seule méthode réellement efficace pour éviter la contamination croisée et la transmission des organismes responsables des mammites contagieuses.

 

- Nettoyer l’extérieur des postes de traite. 

- Après chaque utilisation, rincer et nettoyer manuellement ou automatiquement toute l'installation de traite à l'aide de produits appropriés et à une température adéquate. Laisser sécher le système de traite. 

En cas de besoin, désinfecter l’installation de traite avant la traite suivante au moyen de désinfectants homologués et correctement dosés.

- Contrôler les températures de refroidissement pour s’assurer que la procédure de refroidissement s’est parfaitement déroulée pendant et après la traite. 

- Une procédure de réfrigération correcte permet de ralentir voir même d’empêcher le développement de la plupart des bactéries.

 

 

- Étudier et comparer régulièrement les résultats de traite, la qualité du lait, la composition du lait et les données de performance de traite avec ceux de votre historique.

- Remplacer les manchons et les pièces en caoutchouc conformément aux recommandations. Les pièces en caoutchouc qui s’usent sont fissurées et deviennent poreuses ; elles affectent négativement la performance de traite tout en augmentant le risque de développement bactérien et des salissures. De tels problèmes peuvent conduire à des temps de traite prolongés et à l’augmentation du nombre de cellules bactériennes. 

- Entretenez régulièrement votre installation de traite conformément aux recommandations de DeLaval. 

At DeLaval we use cookies to make your website experience better. You can change your web browser settings if you do not allow cookies or do not want cookies to be saved. Read more about how DeLaval handles cookies. I have read and accepted the information on how DeLaval handles cookies.